Edith illumine la maison de la BD de Blois

Plongez dans le monde fabuleux d’Edith, grand Boum 2022, grâce à une exposition colorée et raffinée intitulée « La maison jaune ».

Installée quelques jours avant le festival, elle est visible jusqu’en mars 2023 dans ce lieu fabuleux qu’est la maison de la BD de Blois où je vous conseille vivement de vous arrêter. Vous y découvrirez un espace culturel accueillant, des usagers curieux et des professionnels et bénévoles bienveillants et toujours charmants.

Le journaliste Patrick Gaumer et l’équipe du festival BD Boum ont réalisé cette fois une belle rétrospective dédiée à une autrice justement récompensée pour l’ensemble de son œuvre.

Sa carrière est jalonnée d’expériences variées qui vont des livres jeunesse aux albums illustrés en passant bien évidemment par la bande dessinée. Le dernier album de la dessinatrice,  Séraphine, une adaptation d’un roman de Marie Desplechin chez Rue de Sèvres est logiquement mis en avant . Il nous embarque peu de temps après la commune de Paris et nous conte l’éveil d’une conscience politique dans un contexte délicat et rude mais aussi les péripéties d’une fillette intrépide et solaire.

L’artiste a conçu pour cette édition une affiche superbe, remplie de malice, qui lui ressemble beaucoup. Les quelques taches d’encre sur les mains ou encore des feuilles qui s’envolent soulignent l’humour et le bon goût qui transpirent de son œuvre. Ils définissent cette autrice, hélas trop rare, mais dont le succès critique et populaire est au rendez-vous.

La visite permet de découvrir ou redécouvrir la captivante série  Basil et Victoria  scénarisée par Yann et éditée par Les humanoïdes associés dont le second volet  Jack  fut récompensé par l’Alph’art du meilleur album français à Angoulême en 1993. On peut aussi y contempler quelques extraits des BD suivantes :  Le trio bonaventure  chez Delcourt,   Emma G. Wilford  avec Zidrou chez Soleil dans la collection Noctambule mais également  La chambre de Lautréamont chez Futuropolis et d’autres encore…

L’exposition a des airs de parenthèse enchantée. Elle témoigne d’une volonté de renouveau permanent mais aussi d’une technique affûtée et d’un don pour concevoir des atmosphères particulièrement immersives.

Texte : Stéphane Berducat

Images : Mélanie Huguet Friedel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s