Hellblazer Rise and Fall

Il se passe toujours quelque chose d’étrange dans les recoins sombres de la perfide Albion, les faits sont assez étonnants d’ailleurs. Comme par exemple, des mecs qui tombent du ciel avec des extensions célestes dans le dos. Ils s’empalent ou se ramassent à la petite cuillère sur le bitume. Et qui se radine pour filer…

BLACKSAD Alors, tout tombe. Première partie

Lire un Blacksad c’est une balade sensorielle enthousiasmante, un spectacle de haut vol. Il y a bien la première lecture pleine de surprises et de rebondissements à laquelle succèdent les suivantes, nécessaires pour appréhender les rouages, l’intrigue à plusieurs tiroirs, les références nombreuses glissées avec intelligence. Puis il y a l’observation des illustrations de chaque case, le soin apporté à la mise en scène, le choix des angles de vue et des couleurs directes enivrantes.

René.e aux bois dormants

Comment définir l’album René.e aux bois dormants d’Elene Usdin paru aux Éditions Sarbacane ? Bande dessinée ? Roman graphique ? Difficile d’enfermer dans une case, des cases cet univers onirique, cette quête d’identité traitée par le biais de la métaphore, le rêve et la poésie. Un monde, des mondes, hauts en couleurs dans lesquels personnages et paysages se…

REVANCHE

L’œuvre d’Alex Baladi est considérable. La plupart de ses titres sont édités à L’Association ou par l’éditeur Atrabile. Avec son dernier opus, Revanche, paru cet été chez Hoochie Coochie, il nous transporte dans les contrées fabuleuses et vastes du Far West. Il lui aura fallu plus de neuf ans pour achever cette histoire et si…

Dans la tête de Sherlock Holmes à la Galerie Art-Maniak

Certains attendent DALS avec impatience tous les vendredis soir, à « L’accro des bulles » c’était plutôt DLTSH tome 2 …Et l’on n’a pas été déçus !  Alors que le deuxième volet du diptyque « l’affaire du ticket scandaleux » de Benoit Dahan et Cyril Lieron est paru chez Ankama  le 24 septembre, Clément Gombert et sa galerie Art-Maniak…

Infidel

Avec l’appui des éditions Urban Indies, ce team créatif nous propose un comic-book de genre surprenant jusqu’à l’asphyxie. Alors pourquoi bouder son plaisir ? Plongez-vous dans cet album relié façon peur panique mais à l’esprit effroyablement critique.

Oscuro en Rosa

Tony Sandoval à su composer avec finesse et subtilité, dans cette collection pour adultes avertis, un conte érotique brillant, qui nous transporte dans une atmosphère onirique et singulière qui nous laisse un goût onctueux et nous recouvre d’une agréable sueur.

La cellule : Enquête sur les attentats du 13 novembre 2015

La cellule : Enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 est un one shot dense qui réussit le tour de force d’éclairer l’actualité tout en étant fiable et captivant.
Ce qui est bluffant dans ce livre dessiné c’est l’équilibre dont il relève, un savant mélange entre des textes nécessaires mais pas étouffants et des images lisibles et éloquentes.

TANANARIVE

Quand j’étais petit, mon grand-père me disait souvent : « Tu sais Vincent, les vieux, il faut les tuer à la naissance !». Ce à quoi je lui rétorquais : « T’es fou pépé, c’est bien de vieillir, comme ça t’as plein de trucs à nous raconter !». Après la lecture de Tananarive aux éditions Glénat de Mark Eacersall, Sylvain Vallée…

Le chat déambule

Le facétieux chat de Philippe Geluck est sur les routes. Il était à la fête sur les Champs-Elysées puis en Gironde ou 20 statues en bronze à son effigie toisaient les passants. Il sera prochainement visible dès le 2 octobre à Caen puis dans d’autres villes avant d’achever son périple à Bruxelles à l’occasion de l’ouverture du futur musée du Chat et du dessin d’humour en 2024, une décision qui suscite hélas pas mal de polémiques inutiles.

Frank Margerin à l’honneur à la médiathèque de Montargis.

Il vous reste encore quelques jours pour découvrir l’intéressante exposition consacrée à Frank Margerin, grand prix du festival d’Angoulême en 1992. Cet événement qui fut différé à plusieurs reprises en raison du contexte sanitaire est désormais visible jusqu’au 30 septembre 2021 à la médiathèque de l’ame.

RIP T4: Albert

Gaet’s nous plonge une nouvelle fois dans l’horreur et il faut bien reconnaître que l’on adore ça. Ce quatrième acte édité par Petit à Petit est tout aussi bon que les précédents et on pourrait même le trouver meilleur car les informations s’accumulent et les pièces s’assemblent assez naturellement. On en sait davantage sur nos…