Maria MONTESSORI L’école de vie

Maria MONTESSORI l’école de vie c’est un one shot copieux réalisé par Caroline Lepeu, illustré par Jérôme Mandolini et édité par Marabulles. C’est un livre dans lequel son autrice dresse un portrait très complet d’une pionnière qui a enfoncé bien des portes avant de marquer considérablement de son empreinte l’éducation des bambins.

Confrontée rapidement à tous les préjugés, elle a su grâce à son fort tempérament poursuivre et atteindre son but. Elle est devenue une scientifique respectée, une éducatrice brillante, une pacifiste convaincue mais également une figure féministe de renom.

La scénariste revient avec pragmatisme sur les grandes étapes de la vie d’une chercheuse charismatique, bonne vivante et drôle. Elle livre une profusion d’informations tout en mettant en relief un cheminement. Elle aborde tous les aspects de sa personnalité, ses talents oratoires, sa curiosité, sa spiritualité développée, sa vie privée et sa relation avec Mario, son fils d’abord caché puis adoré qui l’accompagna dans ses nombreuses entreprises.

En 3 chapitres extrêmement documentés, elle retrace le parcours fascinant d’une femme visionnaire qui a mis sa vie au service de l’enfant et qui contribua assez tôt au mouvement collectif pour une avant-garde pédagogique. Forte de ses observations auprès d’enfants handicapés d’abord, puis d’apprenants de diverses classes d’âge, l’anthropologue, cinquième femme médecin d’Italie a très vite eu sa vision des différentes étapes de la vie. Elle a imaginé une approche holistique, positive qui vise à rendre le sujet créatif, heureux et autonome. Ses observations sont réunies dans la méthode qui porte son nom et qui prône un souci constant du matériel utilisé et de l’aménagement de l’espace. Elle y fait aussi des recommandations pertinentes sur la posture de l’éducateur. L’histoire lui donna raison et montre aujourd’hui à quel point elle était en avance sur son temps.

Jérôme Mondoloni illustre ce biopic très structuré avec un trait réaliste précis qui restitue l’incroyable énergie d’une personnalité dont il orchestre savamment la maturation et le vieillissement. Son travail sur ce roman graphique invite au respect. Sa prestation est bien plus ambitieuse et riche que ne le laisse présager sa couverture. Ses décors sont précis et majestueux.

Malgré des indications riches, il arrive à conserver l’attention du lecteur grâce à un dessin élégant et des couleurs choisies avec goût et toujours appliquées avec finesse. Les ombres colorées de ses personnages produisent un bel effet.

Maria MONTESSORI l’école de vie est un album à la fois intéressant et dense, un hommage agréable à une femme cultivée, engagée, tenace et moderne à laquelle la société humaine doit finalement beaucoup.

Chronique de Stéphane Berducat.

© Éditions Marabout, 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s