Les mésaventures de Walter Iziny T1

Avec Walter débarque en Normandie et dessine sa souris en slip, Rémi Pielot livre un premier album délicieux, intéressant et prometteur dans lequel il s’attarde sur le parcours souvent méconnu de Walt Disney. Avec beaucoup de liberté et un procédé inventif et inspiré, il démontre une fois de plus qu’il se passe de très jolies choses dans le monde de l’autoédition.

Cette trilogie intitulée Les mésaventures de Walter Iziny s’annonce sous les meilleurs auspices. Elle est l’œuvre d’un auteur multi potentiel, gros amateur de Gaston qui fit ses armes dans le fanzine.

Avec cette bande dessinée qui est une excellente surprise, il visait à mettre en relief les liens de l’auteur avec la France mais aussi ceux entre les personnages qu’il imagina et notre doux pays. On peut dire qu’il a parfaitement réussi.

Il nous régale en nous dévoilant une partie importante de l’histoire d’un créateur incontournable.

Pour cet opus liminaire, le bédéiste a imaginé 88 gags désopilants en 2 strips qui s’accompagnent toujours d’explications instructives. Pour mener à bien cette parodie culotée et savoureuse, il s’est bien évidement affranchi de la franchise Disney.

Le schéma narratif est simple mais efficace et l’humour omniprésent. Le scénariste et dessinateur s’est plongé dans une vaste documentation dont il a extrait les épisodes les plus rocambolesques. Ses illustrations cartoonesques font sensation, elles sont influencées par les dessins animés et en particulier par le magazine La bande à Tchô !

Les couleurs numériques de Dominique Thomas apportent beaucoup de légèreté et de lisibilité.

Ce livre dessiné est un objet qui possède un paquet d’atouts pour séduire un large public. Son format à la poisson pilote nous remémore d’emblée des titres exceptionnels, il est doté de splendides pages de garde un peu vintage qui répertorient le casting très riche de ce premier tome et des suivants.  On peut y lire les noms des acteurs mais également les rôles interprétés par chacun.

On trouvera également une chronologie croisée entre l’histoire de la Normandie et celle de notre héros ainsi que des clins d’œil aux célèbres créations du producteur américain.

Avec Walter débarque en Normandie et dessine sa souris en slip, le bédéiste nous offre un divertissement optimiste dans lequel il met en scène un pionnier naïf et touchant qui après pas mal de mésaventures saura prendre sa vie en main et aura la carrière fabuleuse qu’on lui connaît.

Chronique de Stéphane Berducat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s