Zaza Bizar

Jamais les difficultés d’apprentissage n’ont été abordées avec autant de justesse, de fantaisie et de malice que dans ce petit livre d’une élégance folle édité par Delcourt.

Pour son deuxième album de bande dessinée l’autrice et réalisatrice Nadia Nakhlé signe un récit intelligent, sensible, délicat à la fois touchant et plein d’espoir qui impressionne par sa profondeur et la richesse de ses illustrations.

Son personnage principal est une demoiselle de 8 ans prénommée Elisa que l’on va suivre jusqu’à ses 10 ans. C’est une fillette très attachante qui souffre de diverses pathologies.

Par le biais de son journal intime, elle nous confie ses pensées, celles d’un être empêché par des problèmes langagiers qui en font le bouc émissaire de ses camarades. Ils la surnomment « Zaza bizar ». Pour cette élève, l’école devient rapidement un calvaire. Dans ce livret somptueusement orné, elle explique avec une lucidité désarmante son quotidien. Elle exprime son ressenti avec naïveté suscitant l’empathie mais également beaucoup d’émotion.

Elle possède un imaginaire fécond et singulier dans lequel elle se réfugie. Elle aime la nuit, les astres et son amie araignée, une confidente qu’elle adore par-dessus tout mais aussi les arbres et les pirates. Elle a la chance d’avoir à ses côtés des parents qui malgré leur désarroi sont résolus à trouver des solutions.

Dans ce roman graphique chapitré, l’artiste réserve à ses lecteurs de nombreuses surprises. Cet objet hybride extrêmement attirant a des allures de grimoire où les spécialistes sont représentés comme des sorciers.

Il met en relief le cheminement d’une enfant qui aura le bonheur de bénéficier d’une prise en charge efficace et adaptée, une expérience un peu magique et mystique qui permettra à une petite chenille de se transformer en un magnifique papillon.

C’est aussi un très bel hommage aux professionnels qui chaque jour aident des milliers d’individus à surmonter les troubles DYS. Ce précieux document fort et pertinent laisse entrevoir des progrès, une rééducation et un avenir radieux. C’est un ouvrage rassurant dans lequel la poésie, les images et les métaphores s’invitent dévoilant une finesse infinie.

Côté dessin, la prestation de Nadia Nakhlé est enthousiasmante. Elle compose un monde onirique, mystérieux et raffiné qui nous ébahit complètement. C’est à la fois envoûtant, fantasque, tendre, composite, féérique et inspiré.

Avec Zaza Bizar, Nadia Nakhlé met à profit son immense talent pour évoquer brillamment les différences. Elle en profite aussi pour insister sur la bienveillance nécessaire à l’épanouissement humain.

Elle signe un bijou optimiste, original et ravissant à découvrir absolument.

Chronique de Stéphane Berducat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s