À L’UNISSON

Quelle excellente idée que de vouloir faire entrer les notes de la 40ième symphonie de Mozart dans l’esprit de nos chères têtes blondes ! Le nouveau directeur de l’orchestre de Picardie a immédiatement flashé sur les livres illustrés crées par la bibliothécaire Delphine Cuveele et le talentueux dessinateur Dawid.

Ensemble, Ils ont fait un choix particulièrement habile et judicieux en sélectionnant ce morceau populaire et envoûtant. Ils ont eu la bonne idée de collaborer et ils ne se sont pas trompés. Le quatrième et le neuvième art se conjuguent harmonieusement dans ce sympathique objet intitulé À L’UNISSON.

Pour cet opus publié par Les éditions de la Gouttière, le tandem a imaginé une histoire qui s’étale sur 42 planches, un format qui s’est imposé compte-tenu de la longueur de cette sublime pièce musicale. Le livre qui compile ces pages fourmille de clins d’œil aux opus précédents. On se prend immédiatement au jeu et on s’amuse à les identifier.

Après Passe-Passe, Dessus Dessous et Pas de Deux, la fine équipe se reconstitue, ce qui nous met rapidement en joie. La technique est rodée et le résultat attendrissant. La scénariste a imaginé une excursion qui colle au plus près d’une musique entraînante et nous embarque littéralement dans une promenade en 4 temps. Luce est l’héroïne de cette BD sans texte accessible à partir de 5 ans, un trésor poétique et onirique qui s’ouvre sur des images naturalistes apaisantes. Dans sa maison, la fillette se prépare pour le coucher. Au même moment, son papa sort un disque de son fourreau et l’installe sur le tourne-disque. La mélodie retentit, elle s’enfuit rapidement, monte à l’étage et résonne finalement dans toute la maisonnée.

Il est alors l’heure d’embrasser son animal de compagnie, de lire une dernière histoire puis de se confronter aux ombres et bruits de la nuit. Elle entrera rapidement dans le monde des rêves, un univers dans lequel les animaux sont facétieux et reconnaissants. La petite curieuse parviendra à se fondre dans le décor et assistera alors à d’intrigants événements. Aidée d’une simple baguette, elle se battra vaillamment pour surpasser ses peurs.

C’est une narration pleine de péripéties que les bédéistes nous proposent, une aventure riche en émotion qui nous transporte de page en page et s’achève sur une surprise de taille. Elle possède de nombreux atouts qui ne manqueront pas de ravir le public. Le personnage principal est extrêmement attachant, le traitement graphique est immersif, coloré, vif et attrayant. La thématique abordée est universelle et parfaitement adaptée aux préoccupations des jeunes lecteurs. Il y a aussi une bonne dose de magie et un petit côté Alice aux pays des merveilles fort agréable. L’ensemble constitue un bonbon délicat et fondant qui nous rappelle à tous que c’est merveilleux d’être un enfant et de pouvoir explorer et découvrir toutes les belles choses de la vie.

À L’UNISSON est un ouvrage optimiste, une entrée dans le monde de la musique classique pertinente et classieuse.  Par le biais de son flash code et de son DVD, la proposition s’étoffe offrant aux bambins une lecture à la fois sonore et visuelle, pas mal de bonus mais surtout une balade sensorielle magnifique.

Chronique de Stéphane Berducat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s