Les animaux marins en bande dessinée T6

Si vous aimez l’humour, la mer et la faune marine, alors, vous allez vous régaler. Les animaux marins en bande dessinée est une saga inventive éditée par Bamboo.

Elle s’est au fil du temps imposée compte-tenu de son casting et de son intérêt.

Avec des gags renouvelés, des informations fiables dispensées à des lecteurs de plus en plus calés mais aussi et surtout des illustrations jubilatoires, la série possède de nombreux atouts.

Elle poursuit son chemin avec un sixième volet qui renferme encore bien des surprises.

Le prolifique Christophe Cazenove, l’homme aux 160 albums que l’on connaît surtout pour Les gendarmes, Les Sisters, Les pompiers ou encore les Petits Mythos a eu l’excellente idée de s’associer à une sommité, Michel Hignette, un océanographe et biologiste aujourd’hui retraité qui fut jadis directeur de l’Aquarium tropical du Palais de la Porte dorée à Paris.

Le spécialiste ambitionnait de remettre à l’honneur les poissons de mer. Il était par conséquent impossible qu’il refuse un projet aussi ambitieux que celui-ci.

Une collaboration s’est rapidement imposée. L’expert qui cautionnait les contenus s’est rapidement pris au jeu. Il est passé de consultant à coscénariste. Il apporte dorénavant vaillamment bien plus qu’un éclairage scientifique. Pour ce volet, son nom est inscrit sur la couverture ce qui trahit une évidente montée en grade. Il nous propose des thèmes, des concepts, des résultats de recherches récentes que son collègue doué en mécanique du gag met en forme avec habileté. La formule est rodée et elle fonctionne parfaitement.

Christophe Cazenove sait exciter notre curiosité et imaginer pour chaque planche une chute hilarante. Le sujet est ici inépuisable et les albums s’enchaînent pour notre plus grand plaisir.

Chaque opus s’achève sur un petit dossier à la fois riche et ludique, bref sans prise de tête.

C’est Jytéry, le dessinateur qui a eu l’idée de ce projet. L’artiste excelle pour imaginer des créatures un peu dingues. Il a trouvé avec les habitants de l’océan des cobayes dociles qu’il anime avec talent. Avec son approche traditionnelle et son lettrage manuscrit, il livre des planches grand format qui ont un parfum particulier et détonnent. Les couleurs numériques de Pierre Schelle favorisent l’évasion tout en mettant en valeur les fonds sous-marins.

Les animaux marins en bande dessinée est une bd pédagogique de qualité. En plus d’être instructive et divertissante, elle distille de nombreux messages incitant surtout son vaste public à respecter et apprécier leur environnement tout en l’invitant à être curieux.

C’est une vulgarisation habile, accessible à tous qui permet de faire connaître un univers fascinant qui reste on s’en aperçoit régulièrement bien méconnu.

Chronique de Stéphane Berducat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s