VON BRAUN

Dans le roman graphique intitulé VON BRAUN ou l’histoire du plus célèbre des ingénieurs nazis ayant permis aux Américains de mettre le pied sur la Lune Robin Walter dresse le portrait d’un chercheur intelligent et charismatique qui a su profiter de toutes les guerres allant même jusqu’à pactiser avec le diable. Il a saisi toutes les opportunités pour assouvir ses ambitions réussissant toujours à tirer son épingle du jeu. Sa vie est un récit d’aventure passionnant et on s’aperçoit au fil des pages que son histoire personnelle s’entremêle complètement avec les grands événements du vingtième siècle.

Par le biais de sauts dans le temps et épisodes habilement sélectionnés le bédéiste nous aide à appréhender un scientifique stratège. Il met en lumière un personnage ambivalent dévoilant ses nombreuses zones d’ombre. Il avait une personnalité exceptionnelle, c’était un homme pugnace et brillant, un excellent orateur qui sera parvenu à convaincre tous les puissants, acceptera tous les compromis pour développer ses fusées et qui jusqu’au bout n’exprimera aucun remords.

Trois ans furent nécessaires à l’auteur pour venir à bout de cet album copieux édité par Des ronds dans l’O. C’est un projet qu’il avait en tête depuis longtemps cherchant le bon angle pour entamer un récit qui mobilise de fortes connaissances historiques et scientifiques. C’est un sujet délicat que peu de monde avait osé aborder et qui le titillait depuis la réalisation de KZ Dora dans lequel il évoque le passé de son grand-père. Robin Walter était intrigué par un personnage dont le nom revenait sans cesse lors de son travail d’enquête sur ce camp dans lequel des centaines de prisonniers fabriquèrent dans des conditions de vie atroces les missiles V2 sur lesquels Hitler avait misé tant d’espoirs. Ces armes destructrices furent employées à tour de bras pour terroriser, blesser les populations civiles mais aussi venger les raids sur les villes Allemandes.

Wernher Von Braun est au centre de nombreux débats, il a ses partisans fidèles mais également ses détracteurs ce qui induisait un traitement didactique impeccable, une pression importante et la nécessité d’une caution scientifique irréprochable.

Ce livre répond à ces critères, il est extrêmement précis et clair.

Il met en relief les rapports entre l’histoire concentrationnaire et la production des missiles, la récupération immorale des cerveaux nazis après la guerre et cette compétition effrénée entre la Russie et les États-Unis pour conquérir l’espace.

Côté dessin, l’artiste a su faire des choix audacieux et son approche traditionnelle, l’usage du noir et blanc, l’encre de Chine et les lavis offrent un rendu cohérent et agréable qui nous immerge dans une époque pas si lointaine tout en complétant habilement une narration exigeante. Le dessinateur est parvenu en jouant finement sur la chevelure de son acteur principal à marquer le temps qui passe.

VON BRAUN ou l’histoire du plus célèbre des ingénieurs nazis ayant permis aux Américains de mettre le pied sur la Lune est un ouvrage convaincant. C’est une proposition originale qui laisse transparaître un travail de recherche assez impressionnant.

C’est un livre important, intéressant qui éclaire notre passé et dont les professeurs d’histoire géographie ne devraient pas tarder à s’emparer tant ses qualités sont évidentes.

Chronique de Stéphane Berducat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s