MIND MGMT: Rapport d’opérations 3/3

Le road-movie psychique mais monumental MIND MGMT arrive à son terme avec SAVOIRS OPÉRATIONNELS ET LEURS INFLUENCES INVISIBLES. Deux camps s’opposent mais il ne peut en rester qu’un. Matt Kindt clôt l’une de ses plus belles créations. Il sait y mettre l’art et la manière pour nous embarquer dans un final retentissant. Croyez-moi, l’attente est au niveau de nos espérances et l’éditeur Monsieur Toussaint Louverture y est en grande partie responsable en plus du génial créateur.

Meru Sparrow a appris la vérité concernant ses origines. Elle, l’écrivaine en panne d’inspiration, victime du syndrome de la page blanche, était en vérité un agent trop puissant et indomptable de l’organisation occulte qui l’employait. Elle fut renvoyée à la vie civile car le don de vérité qu’elle possède, l’a rendue bien trop dangereuse. Sa mémoire a été maintes fois rebootée. Mais Henry Lyme ne l’entendait pas de cette oreille et il a tout fomenté pour que cette soi-disant anonyme rentre de nouveau dans la boucle afin de lui prêter main forte dans son plan de destruction du Mind Management. Cet ordre obscurantiste secret est devenu un « monstre » bien trop énorme et incontrôlable pour le laisser agir en toute impunité sur la destinée de l’humanité.

L’équipe montée précédemment par Meru Sparrow pour contrecarrer Julianne, l’effaceur et nouvelle tête pensante de cette agence mystérieuse, s’est fait décimer et balayer. Exit Henry Lyme, Duncan, Perrier, Dusty et la mort tragique de Bill son grand amour. L’héroïne se retrouve tel un animal blessé, elle est acculée et la seule option qui lui reste est la contre-attaque. Elle décide de partir à la rencontre de Sir Francis, le premier immortel et co-fondateur avec Leopold Lojka. Meru tente de recruter des agents dormants afin de constituer sa nouvelle armée et en finir une bonne fois pour toute avec le Mind Management. Leur nouveau QG se trouve à Hong Kong et la bâtisse tient grâce au seul pouvoir de la volonté. Miss Sparrow espère faire s’écrouler l’édifice tel un château de cartes et rendre sa liberté de pensée et d’action aux hommes. Un combat inéluctable qui basculera soit en faveur des justes soit de leurs adversaires.

Matt Kindt part d’un pitch concernant le projet Stargate mené par la CIA de 1970 à 1995 qui avait  pour objectif l’étude de la clairvoyance et le voyage astral. En bref, fournir de nouvelles méthodes ou approches du renseignement à distance. L’auteur mélange avec agilité, audace et habileté les thèmes d’espionnage, d’anticipation et de conspiration. MIND MGMT est un puzzle scénaristique incroyable et imparable, basé sur des faits pourtant existants. Le scénariste promène le lecteur de bout en bout avec une intrigue qui le tient en haleine. Il brouille les pistes avec des chapitres intercalés par de nombreux aller-retours. Nous ne suivons pas une histoire structurée mais fragmentée et éparpillée en plusieurs parties. Cela permet à cet impitoyable conteur de mieux se jouer du lecteur et de nous « promener ». Ensuite il ne nous reste plus qu’à imbriquer les différentes pièces pour comprendre et apprécier toute la richesse d’un récit à la fois vaste et pugnace.

Pour le dessin, le brassage de techniques est toujours à l’honneur avec Matt Kindt. L’illustrateur emploie différents procédés, de manière à allier esthétique et stylisation. Un découpage ahurissant qui se met au service d’un récit qui l’est tout autant. Les matériaux comme le fusain ou le crayon s’associent à merveille avec les éléments liquides tels que l’encre de chine, le lavis et l’aquarelle. Les tons sépia sont favorisés pour donner un aspect ancien à la page. Les autres ruptures graphiques qui parsèment l’ouvrage, se déploient avec force et aident à l’immersion. Le dessinateur manie avec ingéniosité la plume, le pinceau mais fait preuve d’une adresse inventive concernant l’atmosphère générale de sa série. Kindt est le prestidigitateur par excellence du neuvième art, extrêmement habile dans l’expérimentation et la manipulation autant scénaristique que visuelle.

Notez dans votre manuel d’opération que MIND MGMT ne doit pas rester qu’un succès confidentiel. Il est à dévorer sans modération en intégrale même si Matt Kindt et Monsieur Toussaint Louverture veulent vous convaincre du contraire par le biais de diverses manœuvres mentales.

Chronique de Vincent Lapalus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s