LA VENIN: T1 Version luxe

En voilà un bel objet !

Les éditions Rue de Sèvres ont décidé de rééditer en noir et blanc et grand format l’excellent premier volet de La venin intitulé Déluge de feu.

Ils ont été bien inspirés car cette splendide version met parfaitement en valeur le dessin de Laurent Astier, un dessinateur qui est parvenu à toucher le grand public avec un captivant western au féminin et son héroïne sensuelle, volcanique et magnifique.

Il nous propose une combattante assez moderne avec laquelle il offre un angle de vue novateur, nous invitant à réfléchir du même coup à la place des femmes dans cette période troublée.

Il ne faut pas oublier que la majorité d’entre elles furent longtemps injustement balayées de l’ Histoire officielle. Laurent Astier les met ici à l’honneur d’une très belle manière.

Il apporte ainsi sa contribution à un genre intemporel, particulièrement apprécié et qui connaît ces dernières années un indiscutable regain d’intérêt.

Il réalise du même coup un rêve de gosse et un bel hommage aux albums de Blueberry qu’il compulsait gamin et à son créateur auquel il voue une admiration non dissimulée.

Avec des pages agrandies, un format classique étiré, on peut davantage apprécier sa technique, la patte Laurent Astier caractérisée par une évidente influence cinématographique, des découpages dynamiques, immersifs et variés, un dessin ultra-détaillé et des cadrages inventifs.

L’album convainc d’emblée avec sa couverture somptueuse et son illustration originale retravaillée. On retrouve la belle dans la chambre d’hôtel d’un saloon, un instant de pause dans une aventure tumultueuse grâce à laquelle on redécouvre avec plaisir une partie de l’histoire des États-Unis particulièrement excitante.

L’écrin noir est sublimé par un vernis mat qui renforce l’objet et un autre brillant qui le rend luxueux et raffiné. La finition est comme toujours chez cet éditeur impeccable. L’opus étant imprimé sur un papier de qualité.

Il y a à l’intérieur de jolies surprises à l’image de la toute première page réalisée pour démarcher les éditeurs.

On peut admirer aussi en vis à vis le story-board d’une des planches et sa version définitive. L’ensemble est enrichi par les commentaires d’un artiste ravi de dévoiler la genèse d’un joli succès.

On y retrouve ses recherches mais aussi les premiers dessins d’Emily réalisés en 2012. Ils furent inspirés par Claudia Cardinale, interprète inoubliable du cultissime Il était une fois dans l’Ouest.

Le personnage féminin dont le bédéiste a progressivement bâti la psychologie est au cœur de l’intrigue. Observer sa transformation physique, l’évolution de ses traits mais aussi les diverses tentatives et essais est un réel bonheur.

L’ensemble est clairement à la hauteur d’un projet excitant et prenant, il ravira les amateurs de la série en leur proposant un making of extrêmement intéressant, pertinent et bien conçu.

Attention, l’ouvrage est un tirage limité alors il va falloir être au rendez-vous dès le 28 octobre.

Qu’on se le dise !

Stéphane Berducat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s