VERAX

VERAX est un roman graphique percutant. Il est réalisé par Pratap Chatterjee journaliste au Guardian et illustré par Khalil. Édité par Les arènes BD, il est le fruit d’une longue et minutieuse enquête menée par son narrateur. Elle explique parfaitement comment la prophétie d’Orwell est devenue réalité.

L’auteur qui dirige aujourd’hui le groupe CorpWatch revient avec talent et pédagogie sur la mise en place généralisée d’une surveillance étatique. Au nom de la sécurité internationale et sous prétexte de réponse à la menace terroriste, les principales puissances occidentales se sont lancées impunément dans la captation abusive de données personnelles.

Ils font la fortune des fournisseurs de logiciels de surveillance. Ils permettent du même coup aux régimes dictatoriaux de se maintenir et de traquer toute opposition ou révoltes. Les dérives sont hélas légion et les abus de pouvoir bien réels, nos libertés individuelles étant comme les droits de l’homme bafoués.

Parfois, nos gouvernements se font prendre la mains dans le sac, par exemple lorsque Wikileaks révéla les preuves irréfutables des crimes de guerre perpétués par les Américains en Irak et en Afghanistan ou quand Snowden dévoila l’espionnage permanent réalisé via internet par les États Unis et le Royaume Uni.

Des lanceurs d’alerte, des hommes et femmes ont décidé au nom du droit international de dénoncer les bavures et méthodes totalitaires. Ils sont quelques-uns et ce livre salue leur courage. Objet d’une traque sans précédent, ils sont les proies d’une écrasante campagne de dénigrement. Héros du peuple d’abord, ils ont rapidement fait figure d’ennemis publics. Et pour cause, ils rappellent justement à nos dirigeants leurs obligations. Leurs informations sont relayées par des journalistes valeureux et tenaces habités par des convictions certaines. Pour ces professionnels déterminés, le devoir d’information est sans concessions. Ils sont confrontés à des administrations muettes qui font tout pour les réduire au silence alors qu’ils sont l’honneur de nos démocraties. Ils sont entravés dans leurs pratiques professionnelles ou emprisonnés et tous les moyens sont bons pour les discréditer.

On croise évidemment dans ce récit chapitré très intelligemment l’informaticien Edward Snowden, l’analyste militaire Chelsea Manning, le cybermilitant Julian Assange, l’éditorialiste Glenn Greenwald, la réalisatrice Laura Poitras et bien d’autres.

L’auteur explique avec justesse comment les états captent, analysent puis conservent les données. Il s’attarde un peu sur l’utilisation des drones, rappelant les erreurs régulières liées à une technologie faillible.

Après Zhara’s paradise, l’illustrateur Khalil s’est engagé dans ce projet. Son découpage sert habilement la démonstration qu’il a doté de schémas clairs et pertinents. Il apporte à ce généreux one shot un dessin doux et efficace. Le choix du noir et blanc renforce la gravité du sujet et la tension qui entoure la thématique.

VERAX est un album passionnant qui s’inscrit dans la longue tradition des essais d’investigation, une contribution majeure pour la vérité et la compréhension du monde qui nous entoure. C’est aussi un hommage aux lanceurs d’alerte et journalistes qui au nom de convictions viscérales se sacrifient malgré les risques encourus pour que que nos libertés soient préservées.

©VERAX, Les Arènes BD, 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s