L’émouvantail T3: Un, deux, trois…Soleil!

Renaud Dillies est un poète, un magicien ! En 2019, apparaît pour la première fois le charmant et attachant personnage de  L’émouvantail  aux éditions de la Gouttière. Je suis séduite et ensorcelée par ce pittoresque, doux et attendrissant épouvantail. Depuis, trois tomes ont vu le jour et chacun révèle un bouquet linguistique et une richesse graphique. L’auteur n’a pas son pareil pour déployer, avec imagination, un nombre considérable de façons pour mettre toutes ses jolies cases en page. Cela donne à l’album une lecture rythmée et proche de l’animation. Il est assisté pour la mise en couleur, par son acolyte de longue date, Christophe Bouchard. Tout, dans ces trois petites bandes dessinées est merveilleux. Renaud Dillies travaille de façon traditionnelle avec ses plumes et ses pinceaux sur papier à l’encre de chine. Les couleurs sont réalisées en numérique par le coloriste. Le choix du papier mat rehausse encore plus la finesse du trait et la délicatesse des teintes.

Dans la première histoire, notre ami se rend à l’évidence que le travail qu’exige le fermier ne va pas être facile. Même aidé par le chat impitoyable de la ferme, son apprentissage à faire fuir les oiseaux tombe magistralement à l’eau. Il a le cœur trop tendre et il faut bien le dire, ces petits volatiles chatoyants de couleurs et chantants, sont vraiment trop mignons. Dans le second, le pantin mélancolique rencontre la jolie « Fleur ». Telle une danseuse, elle se tient là devant lui, les bras écartés sous son joli chapeau. Est-elle muette, trop timide, pourquoi ne peut-elle pas, tout comme lui, bouger et parler ?

Aujourd’hui, je découvre, avec un plaisir infini, la nouvelle aventure de ce gentil rêveur. Toujours accompagné de son ami à plumes, leur balade les emmène sous un arbre majestueux. Il virevolte depuis son sommet, de belles feuilles habillées d’or. Le bonhomme s’assoupit tout contre son tronc. Toute cette beauté l’a enivré. La dernière feuille tombe, son compagnon lui prédit qu’il va bientôt faire froid. Il est temps de se trouver un abri. Pas facile de dénicher la cachette idéale! Entre la grotte, déjà habitée par un ours grognon, une grosse branche pas très étanche et confortable, voilà maintenant que le ciel devient tout blanc! De fins et blancs cristaux tombent des nuages. Pour la première fois il rencontre la neige. Son compère le rassure, ce ne sont que des flocons. Il lui explique que lorsque les anges frissonnent et secouent leurs ailes, cela annonce qu’il va faire très, très froid… Traverser cette saison blanche et duveteuse va emporter nos deux compères vers l’inconnu !

Je sors de ma lecture comme d’un rêve velouté, emportée, cette fois encore, par l’imaginaire de ce fantastique conteur. J’ai lu plus d’une quinzaine de titres écrits et dessinés par Renaud Dillies. S’il ne m’est pas facile de plonger dans un récit lorsque les protagonistes sont uniquement des animaux, avec lui je fonds à chaque fois. Ils sont tous si attachants. Il y a tant de bienveillance en chacun d’eux. La magie fonctionne invariablement. Que ce soit Betty Blues (premier titre qui m’a fait découvrir son monde), Mélodie au crépuscule en passant par les deux diptyques écrits par Régis Hautière Abélard et Alvin, jamais je n’ai été déçue par une de ses réalisations. Une de celle qui m’a le plus émerveillée est sans aucun doute Saveur Coco, parue en 2013 aux éditions Dargaud. Son style graphique me fait penser à des enluminures ou à l’art nouveau floral et sonne comme une partition musicale. Il s’en dégage de la mélancolie, de l’élégance et de l’humanité. Incontestablement, j’aime son travail. Si tout ça lui vient naturellement, indéniablement c’est un auteur d’une grande sensibilité, un orfèvre des mots. Je ne peux que souhaiter qu’il me fasse encore longtemps voyager dans son monde imaginaire et que la source ne tarisse jamais.

 

©Éditions de la Gouttière, 2020, Renaud Dillies et Christophe Bouchard

Chronique de Nathalie Bétrix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s