La promesse de la Tortue

Avec la promesse de la tortue éditée chez Grand Angle, Stéphane Piatzszek revisite l’histoire d’ un haut lieu de la piraterie tout en nous immergeant dans le monde périlleux et excitant des brigands. Il le fait avec originalité car ce sont des personnages féminins qu’il nous propose de suivre, trois femmes déracinées mais déterminées à prendre en main leurs destins. Bien que différentes, dans l’adversité, elles se sont juré entraide et solidarité.

Le scénariste est comme toujours parti d’une base historique solide et une fois encore le fond est impeccable, documenté et crédible. L’ ancien enseignant et journaliste a exploité pour ce récit l’ idée machiavélique d’un ingénieux militaire qui consistait à conduire de force des Françaises raflées dans les colonies afin qu’elles y épousent les flibustiers et colons. L’objectif étant qu’ils se sédentarisent, servent les intérêts de la France et renoncent à vendre leurs marchandises en Jamaïque.

Ces femmes au passé flou émanent du peuple, ce sont peut-être des voleuses ou des prostituées. On ne sait pas grand-chose sur elles, seulement qu’elles vivent diversement leur exil forcé. D’abord en mode survie après une traversée difficile, elles vont se révéler au fil des pages. De nouveau, l’auteur distribue des rôles principaux magnifiques aux femmes qui l’émeuvent. Héroïnes d’une saga d’aventures qui s’annonce passionnante, elles ne laisseront personne indifférent, elles sont sublimes, ce sont des battantes et il est rapidement assez net que les hommes ne seront que des seconds couteaux.

Il y a Quitt, l’ambitieuse blonde choisie dès son arrivée par Levasseur,  le gouverneur huguenot, Louise, une rousse combative achetée par Toussaint, le quartier maître redouté du Breton et Appoline, la brune qui arrive à destination blessée à mort. Elle est recueillie par Yuma un boucanier, un indien guérisseur qui tentera l’impossible. Bien que leurs ambitions divergent, un pacte les unit et rien ne les arrêtera.

Dans ce premier volet, elles prennent progressivement leurs marques dans une île de la tortue enchanteresse, fraîchement reprise aux Anglais et en proie à de nombreuses convoitises.

L’histoire s’annonce dense et sa mise en cases intéressante.

Après Tomoë, Tieko a été choisi pour illustrer ce nouveau projet. Après quelques repérages avec Google maps, quelques recherches sur les costumes et une révision des us et coutumes de la France de Louis XIII, il s’est lancé dans ce copieux projet avec son approche traditionnelle à la plume et aux pinceaux. Il a profité de cette carte blanche pour tirer le meilleur de sa technique.

Il a d’abord cherché à distinguer les actrices efficacement imaginant des caractéristiques indicatives procédant par petites touches et le rendu est réussi. Ainsi, la frondeuse a des cheveux lisses, la rentre dedans une chevelure en bataille et il a pourvu Apolline d’une coiffure plus classique, un signe peut-être ?

Il s’est ensuite lancé dans un découpage énergique très cinématographique, privilégiant parfois des plans panoramiques envoûtants et immersifs. Son dessin est détaillé, précis et les mises en scène convaincantes. La scène de chasse est particulièrement bluffante.

Fabien Blanchot nous étonne avec des couleurs douces et avenantes qui tranchent avec un récit dur et cruel. Il restitue un cadre idyllique et fascinant. Il adopte un parti pris intéressant qui contraste avec ce que devait être La Tortue, un lieu superbe certes mais aussi un bastion aux règles primitives, infesté de bandits impitoyables et sanguinaires.

Avec ce premier volet, les auteurs nous hameçonnent efficacement. Ils érigent les premières pierres d’une trilogie féministe séduisante car dotée d’une intrigue captivante, d’un casting exceptionnel et d’un traitement graphique pertinent et redoutable.

L’ensemble constitue une porte d’entrée dans le monde des pirates singulière et sans fausses notes, une très belle surprise.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s