Mondo Reverso T2

Mondo Reverso est un diptyque novateur, culotté et puissant édité par Fluide glacial. Il est le fruit d’une rencontre initiée par Yan Lindingre entre deux artistes de grand talent Arnaud Le Gouëfflec et Dominique Bertail. Ils ont réussi à trouver une zone d’humour commune imaginant une parodie de western composée d’épisodes qui furent pré-publiés dans le périodique humoristique. Ils vont inventer un monde dans lequel les rapports entre les hommes et les femmes vont s’inverser ce qui est extrêmement judicieux et cocasse à un moment où la question est sensible. Ils créent ainsi un décalage accentué par le style de récit, machiste par excellence qui va être à l’origine de gags désopilants et de planches jubilatoires.

Le scénariste amène sa science de la narration et son audace. Sans être forcément un spécialiste, il aborde tous les clichés avec une malice non dissimulée.

De son côté, Dominique Bertail accumulait depuis 30 ans une large documentation espérant un jour se confronter à ce genre qu’il aime tant. C’est avec enthousiasme qu’il a sauté sur l’occasion tirant les feuilletons vers quelque chose de plus pointu.

Il en résulte un savoureux mélange qui respire le divertissement, la légèreté et l’expérimentation.

Si les personnages lui sont venus au fil de la plume, le dessinateur a puisé dans les souvenirs d’un récent voyage en Amérique du Sud pour situer son histoire. Il s’est nourri de la culture graphique de cet endroit entre Arizona et Nouveau Mexique pour son decorum et la mise en images du village indien. Il s’est inspiré des poteries, des tapisseries, de la littérature et des légendes portées par une culture orale et romanesque forte.

Il a mis en place un découpage dynamique qui déborde d’envie et de générosité.

Il nous éblouit avec des choix graphiques pertinents et de très nombreuses références. Chaque épisode est introduit par un titre à la typographie originale et varié, un logo typé qui rappelle le modus operandi de Moebius dans le Garage hermétique.

Les couvertures splendides des 2 opus sont des hommages tout en finesse, le premier au film culte de Ted Post Pendez-les haut et court et le second à la couverture du 21ème tome de la série Blueberry de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud.

Pour les couleurs, l’illustrateur a utilisé un brou de noix somptueux et organique qui rappelle la poussière et nous transporte directement vers les grands espaces.

Mondo Reverso séduit aussi bien par son ton décalé que par son esthétisme ultra-maîtrisé. C’est une proposition sincère, sublime et hilarante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s