Gaspard et le Phylactère magique

Gaspard et le Phylactère magique est la BD idéale pour entrer dans l’univers du neuvième art.

Cet album qui s’adresse à un public étendu est né de la volonté de donner à tous les codes de la Bande dessinée.

Il a été réalisé sous l’égide de BD Boum et de son président qui accueillent lors du festival une centaine de classes et effectuent tout au long de l’année un travail remarquable auprès des écoliers, collégiens et lycéens.

Il est scénarisé par le professeur des écoles Alain Dary, illustré par Mickael Roux et colorisé par Dawid. Après un premier tirage rapidement épuisé, il a été édité de nouveau par les Editions mosquito pour répondre à une demande croissante.

Gaspard est un garçon de 8 ans qui séjourne pour l’été chez sa grand-mère, une femme charmante attentive mais âgée. Au fil du temps, l’enfant s’ennuie et découvre dans la maison un endroit magique mais interdit. Il s’agit d’un  grenier poussiéreux dans lequel son défunt grand-père avait installé son atelier. Dans ce lieu à la fois fascinant et mystérieux dans lequel il se rendra dès qu’il le pourra, il rencontrera le fantôme de son aïeul qui l’initiera peu à peu au long processus de réalisation d’une Bande dessinée.

Alain Dary met à profit son expérience d’enseignant pour transmettre et communiquer sa passion. Il signe avec cet opus une fiction plaisante, son intrigue est simple mais prenante et son petit héros est très attachant. Il décline patiemment les différentes étapes de conception tout en introduisant le lexique adéquat.

La technique est simple mais ça fonctionne très bien, on se prend au jeu et les 37 planches sont rapidement dévorées.

Le livre s’accompagne d’un petit dossier intitulé « François et le dragon ». Conçu par des enfants, il contient un synopsis, un scénario, la recherche des personnages, les crayonnés, l’encrage puis la mise en couleurs. C’est une mise en application parfaite et intelligente d’une leçon savamment distillée. Judicieux et bien pensé, il constitue une petite merveille.

Les illustrations de Mickael Roux sont efficaces et la colorisation réussie.

Une exposition consacrée à cette petite pépite se tient jusqu’au 2 décembre au Centre social Mirabeau, à Blois dans le cadre de la 34ème édition de Bd Boum.

Je vous invite à y faire un saut car Gaspard et le Phylactère magique est un petit bijou à la fois pédagogique, ludique et instructif.

 

 

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Anonyme dit :

    Hello my friend! I wish to say that this article is awesome, nice written and include almost all important infos. I like to see more posts like this.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s