Les petites victoires

 

Focus sur un roman graphique bouleversant intitulé Les petites victoires.

Scénarisé et dessiné par Yvon Roy, il est édité par Rue de Sèvres.

Dans ce one shot autobiographique, l’auteur nous raconte son expérience et le combat qu’il mène au quotidien avec son ex-compagne pour que son fils Olivier bénéficie des meilleures conditions pour grandir et s’épanouir.

Avec sincérité et clarté, il évoque chacune des différentes étapes par lesquels la cellule familiale est passée. Il commence par la venue attendue de l’enfant, sa naissance puis présente les premiers signes qui les ont conduits à s’interroger. Après quelques examens, le diagnostic est tombé, le mot AUTISME est alors prononcé et la prise en charge qui est un peu différente au Canada se met lentement en place. Bien sûr, pour le couple qui ne résistera pas, tout s’écroule, il faut faire le deuil de l’enfant parfait et « aimer sans condition et sans jamais faiblir »c’est le début d’une lutte qui se vit au jour le jour avec abnégation et ténacité en refusant tout déterminisme.

Cet album n’est pas un livre sur le trouble développemental, c’est avant tout une histoire d’amour qui résonnera particulièrement selon que l’on est parent ou non.

C’est aussi et c’est ce qui varie un peu le positionnement d’un père déterminé, un homme investi et attentif qui fait de son mieux pour trouver des solutions aux difficultés qui perturbent la vie quotidienne de son fils quitte à se mettre un peu entre parenthèses.

Animé par le désir de partager son vécu, mais aussi de faire profiter les autres parents des trucs et astuces qu’il a trouvés et testés Yvon Roy  truffe son récit de belles images empreintes de poésie et tendresse qui parviennent à toucher au but et émouvoir sans aucune sensiblerie.

Avec Les petites victoires qu’il nous présente au fil des pages, il nous fait profiter de ses réussites, des petits moments de bonheur simples qui rendent la vie plus belle.Il parvient à communiquer de l’ espoir et à parler des troubles autistiques avec simplicité et intelligence. Il nous fait part de ses doutes et de ses certitudes. Il signe un récit qui prend le lecteur à la gorge.

Son dessin expressif et réaliste complète la narration avec pertinence laissant la première place aux sentiments. Le noir et blanc met en relief le propos tout en conférant à l’ensemble un ton intimiste. Il contraste avec une couverture très attirante.

L’ouvrage bénéficie du parrainage de Régis Loisel qui se dit touché par son contenu et qui confirme sa qualité.

On ne peut que lui donner raison, c’est un homme de goût.

J’ai adoré cet album, c’est pourquoi je vous invite chaleureusement à l’acquérir.

Vous y trouverez une belle leçon de vie et vous ressortirez de sa lecture un peu plus informé. Il vous laissera gonflé à bloc ce qui fait beaucoup de bien.

Je vous souhaite une bonne découverte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s