Au cœur de la vague: Reportage dessiné

Chappatte signe avec Au cœur de la vague, un reportage dessiné percutant dont il a le secret, un livre dense, convaincant édité par Les Arènes BD en partenariat avec le Temps et Le courrier international.

Il apporte des éclaircissements et un regard lucide sur le début d’un désastre.

Le journaliste a conçu une rétrospective dessinée poignante enrichie de statistiques et agrémentée des dessins qu’il réalisa entre mars et août pour The Boston Globe, Le Temps, Der Spiegel, Die Neue Zürcher Zeitung et Le Canard enchaîné.

L’ancien dessinateur du New Yorker, qui a lui même été infecté a décidé de s’emparer de la thématique. Il est allé à la rencontre des patients et des soignants aux premières lignes pour combattre l’épidémie. Il a bénéficié de l’expertise du professeur Pittet infectiologue reconnu, inventeur du gel hydro-alcoolique et responsable de la commission indépendante d’évaluation de la crise du COVID. Il a aussi interrogé un chef de service des soins intensifs, des urgentistes, des infirmiers, des policiers, des agents responsables de la propreté et des employés d’ONG. Le fervent défenseur de la liberté d’expression, co-fondateur de Cartooning for peace livre ici un journal à la fois intimiste et universel.

Pour cela, il associe subtilement un récit très concret et glaçant avec des dessins de presse piquants et amusants.

L’un des intérêts majeurs de ce livre dessiné c’est qu’il rend parfaitement compte de l’évolution du virus au fil des mois, de la situation internationale et des diverses réactions de nos gouvernements en matière de lutte contre le virus. Il met le doigt sur l’alarmante impréparation de nos états et leur inquiétant manque de réactivité à un moment ou les hôpitaux italiens étaient déjà submergés.

Il insiste sur la dimension sociétale d’une maladie longtemps sous-estimée.

Dans ce combat inégal, de nouveaux super-héros vêtus de blouses blanches se sont levés comme un seul homme et ce livre leur rend un bel hommage.

Avec Au cœur de la vague Chappatte met à la disposition de tous un carnet de bord complet, idéal pour prendre du recul sur « le printemps le plus étrange de l’humanité » et une année 2020 que l’on est pas prêt d’oublier. Il permet aussi d’effectuer un premier bilan.

On espère vivement que l’objet passera entre les mains de nos élites et qu’ils sauront en tirer les leçons qui s’imposent.

Dans ce one shot pertinent et habilement composé, on retrouve un dessinateur de presse incroyable, l’un des premiers à avoir introduit et popularisé ce genre littéraire aujourd’hui très en vogue qu’est le docu dessiné.

Les bédéphiles apprécieront les clins d’œil glissés ça et là aux grands maîtres de la bande dessinée. Dans cette enquête émouvante sur un fiasco hélas bien réel, on peut particulièrement observer l’esprit incisif du bédéiste reporter et caricaturiste, admirer la force de ses illustrations en nuances de gris et sa délicieuse impertinence.

Avec cet opus, il démontre encore que l’humour est important, nécessaire, salutaire et toujours un excellent moyen pour dénoncer, alerter et informer que ce soit en période de crise sanitaire ou pas.

Chronique de Stéphane Berducat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s