La chute

Jared Muralt est un visionnaire. Sa nouvelle série La chute aux éditions Futuropolis ne pouvait mieux tomber. C’est à se demander si lui, ou son éditeur n’y sont pas pour quelque chose…

Liam vient de perdre son travail et essaie désespérément de joindre sa femme au téléphone. Elle est médecin et opère dans un hôpital. Dans sa voiture, la radio émet en bruit de fond et les nouvelles ne sont pas encourageantes. Entre les records de chaleur accompagnés de pénurie d’eau, certains pays sombrent inexorablement vers une catastrophe assurée. Aux États-Unis, des conflits d’une extrême violence n’en finissent pas. Au milieu de tout ça, il y a quand même une bonne nouvelle. Il semblerait que la deuxième vague de grippe, qui sévit depuis un certain temps, serait en phase de rémission… C’est en tous les cas ce que les autorités veulent faire croire. N’arrivant toujours pas à joindre son épouse, toute la famille commence à s’inquiéter. Finalement, au petit matin, il reçoit un appel de l’hôpital. On lui annonce que la médecin a été mise en quarantaine. Il décide de s’y rendre avec ses enfants, Max et Sophia… Débute alors un long chemin vers un chaos monumental.

Quand la fiction rejoint la réalité… Si je ne suis pas de nature parano, je n’aimerais quand même pas que notre monde glisse vers une telle épouvante. Des virus, il y en a déjà eu. Cette situation, notre planète y a déjà eu droit. Ce qui me fait flipper ce n’est pas la maladie et la mort en soit, mais la folie et le comportement de certains humains face à ses phénomènes apocalyptiques ! Le passage où un voisin vole le lapin familier de Sophia parce qu’il n’a plus rien à manger est probant, mais également déroutant. Pire encore, quand le père de famille le récupère et le fait à dîner aux enfants… Là, moi je pars en courant. Tous ces individus qui se ruent dans les grandes surfaces pour piller les rayonnages, voir les badauds qui, comme eux, cherchent à se ravitailler, est digne des pires films de catastrophes. Plus je vais en avant dans ce premier tome, plus je me dis, que la ressemblance avec ce qui se passe en ce moment en Europe et dans le reste du monde est extraordinaire. Si on n’en est pas encore là, tout est possible.

Les teintes ocres qui parcourent l’album font ressortir cette atmosphère lourde et aride. Ça donne une sensation d’étouffement. Même quand il se met à pleuvoir, on ne ressent que moiteur. Les habits me collent et je n’ai qu’une envie, courir sous la douche et boire un grand verre d’eau rempli de glaçons… Jared a su transmettre, autant par son graphisme que par le scénario, toute la désolation et la souffrance qu’un tel phénomène peut infliger à l’humanité !

Je ne suis pas peu fier de compter Jared Muralt parmi mes compatriotes ! Né en Suisse, à Berne, en 1982, La Chute est sa deuxième création publiée chez un éditeur en langue française. Les éditions Paquet ont édité en 2015 le titre Hellship , un one shot, qui a trouvé sa place dans la collection « Cockpit » spécialisée en aéronautique. Le titre y arborait des événements qui se déroulaient à la fin de la seconde guerre mondiale. Déjà pas très gaie tout cela. Je lui trouvais déjà une ligne graphique très accomplie et expressive, cinq ans après, ma perception n’a en rien changé.

Je n’ai qu’un regret, j’aurai aimé que ce premier volume contienne plus de pages. Assurément, on aimerait en savoir plus !

Si je me réjouis de découvrir, dans un futur plus ou moins proche, la suite de cette aventure, j’espère également qu’au terme de la série, notre monde n’aura pas sombré dans un profond anéantissement… Allez, la vie est belle !

Chronique de Nathalie Bétrix

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s