Le réseau papillon: T1 Aux arts, citoyens!

Le réseau Papillon, la dernière série destinée aux enfants de 10 / 13 ans des éditions Jungle séduit d’emblée par sa beauté, sa lisibilité et ses personnages attachants.

Avec un premier volet intitulé Aux arts, citoyens! le scénariste Franck Dumanche dont c’est la première réalisation en BD a réussi à imaginer des acteurs courageux et solidaires qui nous rappellent un peu le club des cinq. Le traitement graphique de Nicolas Otéro est d’une redoutable efficacité et les couleurs sont magnifiques.

L’ auteur a choisi la seconde guerre mondiale comme toile de fond: une époque qui intrigue beaucoup les jeunes lecteurs. Il a pris le parti de parler d’événements peu connus mais bien réels tout en épargnant les horreurs liées à la période.  Il nous transporte en Normandie, dans le village d’un pays vaincu où les enfants comme leurs parents subissent la disparition de leurs libertés. Il s’accommodent comme ils peuvent de l’occupant oscillant entre résignation et colère.

Gaston et sa bande, Doc, Bouboule et Elise ont très envie d’en découdre, alors quand l’un des membres du groupe laisse traîner ses oreilles et entend qu’un convoi transportant des œuvres d’art va être détourné par les nazis, l’occasion est trop tentante.

Le récit est prenant et rythmé. Il nous donne très envie d’en savoir davantage sur la grande Histoire ce qui est l’un des atouts majeurs de ce livre dessiné. Le dossier pédagogique qui clôture l’objet permettra aux plus curieux d’approfondir certaines thématiques car il est riche et bien construit.

Avec un découpage inspiré et vivant, un dessin rond et expressif très accessible Nicolas Otéro dont c’est la première incursion pour ce public nous régale. Le résultat est surprenant.

Les couleurs réalisées par Vérane Otéro sont douces et lumineuses.

Les formes avenantes, les ambiances superbes et les cernes blanches qui entourent les cases donnent à l’ensemble un rendu aéré et agréable, extrêmement clair et adapté.

La couverture est particulièrement réussie. Elle constitue à elle seule une formidable invitation.

Aux arts, citoyens! est un premier tome prometteur. Il ne nous reste plus qu’à attendre avril 2018 pour découvrir si le tandem qui annonce cette fois une histoire un peu plus sombre parviendra à transformer l’essai. Je vous souhaite en attendant une bonne découverte.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s