Jules Verne: L’astrolabe d’Uranie T1/2

Partons cette semaine à la découverte d’une première partie de diptyque consacrée à l’écrivain français le plus traduit au monde.

L’album s’intitule Jules Verne et l’astrolabe d’Uranie et il édité par Ankama.

Il a été scénarisé par Esther Gil que l’on connaît pour son opus magnifique consacré à Victor Hugo, et il est illustré par Carlos Puerta dessinateur reconnu pour la  série Le baron rouge. Tous les deux sont des fans de Jules Verne et leur rencontre fut un coup de cœur réciproque facilité par les réseaux sociaux.

Comme d’habitude, Esther Gil signe un scénario inspiré. Passionnée par l’histoire, l’archéologie, la médiumnité et l’époque du romantisme artistique et littéraire, elle a mis une bonne part d’elle-même dans ce récit.

Comme pour le précédent, elle a réalisé un abondant travail de recherche. Elle a parcouru l’œuvre de Jules Verne et lu les biographies les plus sérieuses consacrées à l’auteur. Elle s’est ensuite interrogée sur les épisodes qui auraient pu conduire le Nantais à devenir cet incroyable visionnaire. Elle s’est intéressée à la part personnelle de l’homme dans chacun de ses récits.

Dans ce volume introductif, elle part de faits réels en l’occurrence la vie Parisienne du romancier, aborde sa traversée de l’Atlantique avec son frère puis imagine sa rencontre dans le bateau avec le fantôme d’une ancienne maîtresse prématurément décédée. Elle apporte une touche fantastique bien sentie à une narration solidement ancrée dans le XIX ème siècle qui nous transporte et nous séduit. Les nombreux clins d’œil aux divers romans de l’ écrivain, et les références à la technologie de l’époque raviront les amateurs les plus éclairés. Ils devraient également donner envie aux néophytes d’en savoir davantage.

La prestation graphique de Carlos Puerta est époustouflante.

On est immergé dans le récit avec des planches splendides aux compositions variées. Que ce soit pour les décors, les machines ou les personnages, les dessins réalistes sont totalement bluffants, exécutés avec talent, précisions et nuances. Les couleurs ajoutées à l’ordinateur mettent parfaitement en valeur les illustrations.

Pour les personnages, le dessinateur s’est amusé à glisser des hommes aux physiques très proches d’acteurs célèbres, et on se régale au fil du récit à les identifier.

Un scénario qui nous embarque et des illustrations de haut niveau, voilà ce que vous trouverez dans cette première partie prometteuse.

Jules Verne et l’Astrolabe d’Uranie impressionne par sa fiabilité. La vigilance des auteurs pour être au plus près de la réalité historique transparaît. Les reconstitutions de Paris au XIXème siècle et les scènes de tempête sont extrêmement convaincantes. La fin de l’album nous laisse sur un suspense tonitruant et on hâte de savoir ce que nous réservent les deux comparses. Le dernier volet est attendu pour l’automne 2017.

Je vous recommande chaleureusement ce livre dessiné. Il devrait vous permettre de passer un excellent moment.

Bonne lecture !

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s